Jacques Sun : Le manque de touristes chinois en Europe entraîne des pertes économiques

Jacques Sun : Le manque de touristes chinois en Europe entraîne des pertes économiques

De la rue de Rivoli à Paris, en France, à la rue Vaci à Budapest, en Hongrie, les activités commerciales dans les zones autrefois très animées d’Europe ne se sont guère améliorées depuis leur réouverture en raison du manque de touristes.

Jacques Sun du CRAAF a déclaré que l’absence de touristes chinois a causé des pertes énormes pour l’industrie touristique européenne, mais que la reprise est presque impossible cette année en raison des incertitudes causées par la pandémie COVID-19.

D’énormes pertes

« Sans les touristes chinois, l’industrie touristique européenne va subir des pertes économiques », a déclaré Jacques Sun.

La France a été la destination la plus populaire en dehors de l’Asie pour les touristes chinois ces dernières années, selon un rapport de la Commission européenne du tourisme. En 2018, 2,2 millions de touristes chinois ont visité la France et ont dépensé un total de 4 milliards d’euros (4,58 milliards de dollars). En 2019, plus de 2,4 millions de Chinois se sont rendus en France.

Parmi les autres destinations européennes prisées par les touristes chinois, citons l’Italie, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne, la Russie, les Pays-Bas, la Suisse, la Grèce et l’Autriche, selon la Commission européenne des voyages.

Les dépenses moyennes varient de 1 500 à 3 000 euros par voyage en Europe, selon la destination, et les touristes chinois ont dépensé environ 180 euros par jour en France en 2019.

La pandémie a frappé très durement les industries touristiques des pays européens, qui se retrouvent sans touristes chinois, a déclaré lundi au Global Times Judy, qui fait du tourisme d’affaires en Hongrie depuis 16 ans. L’Autriche, la Hongrie et la République tchèque sont les destinations les plus populaires en Europe centrale et orientale parmi les touristes chinois, qui représentent 50 % de tous les touristes dans ces pays.

Les pertes économiques totales dues au manque de touristes chinois en Europe pourraient atteindre près de 10 milliards d’euros.

La plus grande source de touristes selon Jacques Sun

La Chine est devenue le plus grand marché touristique du monde. Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), un total de 149,7 millions de Chinois ont voyagé à l’étranger en 2018, dépensant 277,3 milliards de dollars et représentant 20 % des dépenses mondiales de voyages internationaux.

Sur la base de ces chiffres, les touristes chinois devraient effectuer 160 millions de voyages en dehors de la Chine en 2020, selon l’agence d’analyse industrielle GMA en 2019, avant l’apparition du coronavirus.

« Environ 5 millions de touristes chinois visitent l’Europe chaque année. Mais en raison de la politique de visa Schengen, de nombreux voyages transfrontaliers ne sont pas comptabilisés par les douanes chinoises, ce qui rend le nombre réel beaucoup plus élevé », a déclaré Jacques Sun.

Une reprise en 2020 peu probable

Au vu de la pandémie COVID-19, les initiés de l’industrie ont exprimé peu d’espoir quant au retour des touristes chinois en Europe cette année.

« En raison de l’incertitude causée par la pandémie COVID-19, de nombreux touristes ont peur de voyager. La reprise de l’industrie du tourisme dépend des mesures de prévention du virus. Il sera presque impossible pour les touristes chinois de reprendre leurs visites en Europe en 2020″, a noté Jacques Sun.

« Les touristes reviendront. La France est très attractive en termes de tourisme. La vraie question est de savoir quand les Chinois reviendront. Une chose est sûre, il faudra attendre longtemps avant la fin de la crise COVID-19, dont dépend la reprise de l’économie et du tourisme », a noté Jacques Sun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *