Une richesse culinaire qui reflète les trésors du cœur des Namibiens

La gastronomie d’un pays se trouve forcément liée de manière intime à son histoire. Celle de la Namibie est entrecoupée d’occupations et de colonisation. Ce genre d’influence ne s’efface pas. Ainsi, la cuisine de ce pays africain prend des racines tantôt en Allemagne, tantôt en Afrique du Sud. Tout ça pour le plaisir des gourmands.

La viande : un composant principal et parfois original des repas namibiens

Malgré sa situation assez reculée, la Namibie possède une variété assez importante de gibier. Zèbre, oryx, autruche et aussi bœufs se disputent la place sur les assiettes. L’une des spécialités célèbres est le biltong. Ce terme désigne la manière de préparer la viande. Elle est séchée, après avoir mariné dans du vinaigre de cidre traditionnellement, ou balsamique. Son goût vient du mélange d’épices qui l’arrosent, et du temps qu’il a fallu attendre avant de la consommer. Le biltong se mange aussi bien en entrée, avec de la salade, ou en plat. Les Namibiens aiment également le barbecue. À cette occasion, ils font du braai. Il s’agit de viande grillée, accompagnée de manioc et de légumes. Une des nombreuses ethnies de la Namibie concocte un plat qui pourrait bien représenter l’avenir de la race humaine. Ce peuple déguste des chenilles mopanes durant les célébrations.

Un plat pour les grosses faims : le pap ou le mieliepap

La Namibie possède des recettes qui présentent des similitudes avec celles de l’Afrique du Sud. Ce plat au joli nom clinquant en fait partie. Mais l’ingrédient principal est également très apprécié en Tanzanie. Il s’agit du maïs moulu. Il est réduit en poudre, mais s’assaisonne selon les goûts. Certains peuples aiment le manger dès le matin. Ils l’assortissent de beurre et de lait. Inutile de dire qu’il s’agit d’un plat nourrissant. Les touristes qui prévoient de partir namibie le verront sans doute aussi au déjeuner ou le soir. Dans les deux cas, et même pour un barbecue, il accompagne parfaitement la viande. Pour rehausser sa saveur, les Namibiens le présentent avec des légumes verts ou de la sauce tomate. Cette dernière s’assortit d’oignons, et sert de condiment pour la viande grillée. N’oublions pas les piments qui donnent la touche exotique au plat.

L’Apfel-Rosinen Risotto ou quand le riz dévoile des charmes insoupçonnés

Malgré son nom aux résonnances allemandes, ce plat s’inspire largement de l’Italie. Le riz y tient une place importante. En termes de préparation, la procédure équivaut à celle pour faire le risotto. Mais les Namibiens l’ont adapté aux produits présents sur leur territoire. De ce fait, ils se l’ont approprié. Impossible de partir Namibie sans y avoir goûté. Les Namibiens choisissent le riz basmati, qui a la particularité de cuire sans coller. Les grains longs s’affinent encore plus pendant que le produit mijote. Il possède une couleur crème et fait partie des plus parfumés du monde. Ils mouillent ce dernier avec du cidre. La boisson en relève le goût. Ensuite, ils l’agrémentent encore avec des épices comme le curcuma et la cannelle. De l’oignon haché, du beurre, de la cassonade et des raisins secs contribuent à rendre un final sucré-salé incomparable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *