Soins à domicile, quelle organisation ?

Lorsqu’un patient devant être hospitalisé veut se faire soigner chez lui, il doit avoir ses raisons personnelles. Toutefois, ses propres motifs à lui seul ne suffisent pas. En effet, il y a une procédure à suivre avant qu’on ne soit autorisé à se faire prodiguer des soins hospitaliers à son domicile. Ensuite, une organisation bien établie doit être instaurée par rapport à ces soins en question.

Les raisons pour lesquelles les patients préfèrent avoir des soins à domicile

La plupart des gens hospitalisés ont souvent hâte de quitter leur chambre d’hôpital. Si nécessaire, ils préfèrent continuer leur traitement chez eux. Les raisons de tout un chacun peuvent différer d’un patient à l’autre. C’est alors qu’il y a ceux qui ne veulent pas se mélanger à d’autres patients. La présence et les activités de son voisin pourraient par exemple le gêner. Certains trouvent leur foyer plus confortable que l’hôpital. Rien que le lit ne sera par exemple pas le même ni encore les couvertures ou les oreillers. La télé peut être aussi un grand écran dans la chambre du malade, tandis que l’hôpital pourrait totalement en être démuni. D’autres patients pourraient préférer être auprès de leur famille pour se sentir plus réconfortés et en sécurité. En somme, à chacun son motif, mais ceux cités précédemment sont les plus courants.

La procédure à suivre pour bénéficier d’une hospitalisation à domicile

Pour pouvoir se bénéficier d’une hospitalisation à domicile (HAD), il faut suivre une certaine procédure et remplir certains critères. Déjà, il faut que le patient ait été hospitalisé ou nécessite une hospitalisation. S’il a déjà été hospitalisé, il va donc demander un billet de sortie et poursuivre le suivi de son traitement chez lui. S’il n’a pas encore été hospitalisé, mais doit l’être, il peut directement demander à son médecin traitant de se faire soigner à domicile. En effet, c’est le médecin traitant ou le médecin hospitalier qui prescrivent les soins à domicile à titre d’HAD. Pour finir, il faut également l’accord des proches du patient. Un seul refus de l’une des parties dont l’accord est requis, et le séjour à l’hôpital est prolongé.

 

Manifestation des soins prodigués à domicile

L’HAD ne diffère en rien des traitements suivis à l’hôpital. Les médicaments sont les mêmes, les suivis sont les mêmes ainsi que tout le matériel utilisé. Bien entendu, un infirmier se chargera de l’administration de certaines injections si nécessaire. Comme l’hospitalisation est prise en charge par l’assurance santé si le patient en a une, c’est également pareil pour l’HAD. Elle est prise en charge au même titre qu’une hospitalisation conventionnelle normale. L’assureur prend en charge 80 % du total des frais médicaux. Le patient doit d’abord avancer de sa poche et présenter les documents nécessaires, une fois sorti du centre de santé. Les soins prodigués à son domicile sont effectués par un infirmier de l’hôpital où le patient a séjourné, ou par un prestataire externe. Toutefois, en ce qui concerne l’état de guérison, c’est le médecin traitant ou le médecin hospitalier qui statuent là-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *